Léa Curinier : "L'avantage est que ces 2 disciplines sont complémentaires"

Spécialiste dans 3 disciplines, Léa Curinier semble se diriger vers une carrière très prometteuse. Depuis qu'elle a rejoint l'équipe Arkéa Procycling team, Léa bénéficie du statut de sportive de haut-niveu. Présentation de la championne de France de contre-la-montre juniors en 2019

 

SON PARCOURS A VELO

"Issu d'une famille sportive et avec un père qui fait beaucoup de vélo, je ne pouvais pas ne pas faire de sport. Avant de me lancer dans le cyclisme, j'ai débuté par la danse à l'âge de 7 ans. Très vite j'ai basculé dans le triathlon, et à l'âge de 15 ans je me suis mise à 100 % dans le vélo. De par les bonnes performances que j'ai réalisées, j'ai eu l'occasion de rejoindre les rangs de Arkéa Procycling Team et bénéficier du statut de sportive de haut-niveau. Mon nouveau projet sportif me permet de pouvoir exercer le vélo de route et le cyclo-crosss à haut-niveau, mais m'oblige à délaisser un peu le VTT. L'avantage, est que ces 2 disciplines sont complémentaires, puisqu'elles me permettent de passer facilement de l'une à l'autre en fonction de la saison. Le printemps et l'été je roule sur route, et quand le temps se dégrade en fin d'année, je change de vélo et roule dans les chemins de cross. Pouvoir faire du vélo toute l'année me permet de toujours être en forme physiquement sans période creuse."

 

SES ETUDES

"Une fois le bac en poche, je suis parti à Reims pour débuter une licence STAPS. J'ai la volonté ensuite d'enchainer avec une école de kinésithérapie pour préparer au mieux ma reconversion. Ce n'est pas simple d'associer études supérieures et sport de haut niveau, mais avec une bonne organisation et de la volonté, on peut y arriver sans soucis. Les cours sont très importants pour moi, et je mets tous les moyens en oeuvre pour être diplômée."

 

LE PRIX ETIENNE-FABRE

"Etre lauréate du prix Etienne-Fabre est une grande satisfaction. Grâce à la dotation, je vais pouvoir financer une partie de ma saison en investissant dans du nouveau matériel d'entrainement. Cela va m'aider à atteindre mes objectifs, dont le plus gros qui est une qualification pour les jeux de Paris en 2024."

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Copyright Chambéry Cyclisme Formation