Marie Le Net : "Il m'a fait sortir de ma zone de confort et ça a payé"

Cycliste internationale française, Marie le Net est une spécialiste du vélo de route et vélo de piste. Professionnelle depuis cette année au sein de l'équipe FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope, elle possède déjà un beau palmarès pour son jeune âge (20 ans). Présentation de la championne du monde de l'américaine 2018.

 

SON PARCOURS A VELO

"J'ai commencé par faire des sorties à vélo avec mon père et il trouvait que je roulais bien pour mon âge. J'avais 8 ans quand il m'a inscrit dans un club de cyclisme. Dès le début j'avais un esprit très compétitif et rapidement j'ai voulu faire des courses. Sans préparation, j'ai participé à une course quelques mois après mon entrée au club, et je l'ai gagnée.  L'année suivante, j'ai rapidement atteint le niveau départemental, puis régional en cyclisme sur route. Passionnée de vélo, je faisais aussi beaucoup de cyclo-cross pendant mon temps libre. Pendant plusieurs années, j'ai refusé de faire du cyclisme sur piste, puis mon entraineur m'a incité à essayer, car il voyait en moi un potentiel dans cette discipline. En 2015 j'ai accepté d'essayer et cela a été un coup de foudre. Il m'a sorti de ma zone de confort et ça a payé. 2 ans après, je gagnait mon premier titre de championne de France en contre-la-montre sur piste, tout en continuant le cyclisme sur route. En 2019, j'ai la chance de passer professionnelle en rejoignant l'équipe FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope. Je jongle désormais entre la route et la piste, qui sont 2 disciplines qui se complètent."

 

SES ETUDES

"Depuis longtemps, j'ai pour projet de devenir kinésithérapeute. Après mon bac scientifique, j'ai postulé dans des écoles et aucune n'était en mesure de me proposer une formation aménagée. J'ai donc décidé de partir à Bordeaux, dans une école d'ostéopathie. Je ne bénéficie pas vraiment d'aménagement pour le sport, mais la direction, mes camarades et mes professeurs sont au courant et sont conciliants sur mon travail. Je peux avoir des cours en avance, ou modifier des dates d'examens. Pour le moment je suis assez fiere car je n'ai quasiment pas loupé de cours. Je ne suis pas encore sûre à 100 %, mais j'ai pour but de devenir ostéo au sein d'une équipe sportive."

 

LE PRIX ETIENNE-FABRE

"La dotation du prix va me servir en grande partie à financer mon école d'ostéopathie. J'ai 5 ans d'études à faire et c'est une formation assez onéreuse, donc ça va me permettre de couvrir un peu les frais."

 

"J'aimerai déjà finir la saison en beauté en réalisant une performance sur le Bretagne Ladies tour. Je verrai après pour me fixer les objectifs de la saison suivante même si je garde une chose en tête: les jeux de Tokyo. Nous sommes 6 prétendantes pour 5 places, donc ce n'est pas sur, mais j'ai mes chances, surtout qu'avec mon duo sur piste, nous avons de bons résultats. Je me dis que ces jeux pourraient être pour moi l'occasion d'engranger de l'expérience pour ceux de Paris en 2024."

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Copyright Chambéry Cyclisme Formation