Mathis Azzaro : "Si il y'a 10 ans on m'avait dis que je serai champions de France, je n'y aurais jamais cru""

Né le 11 mai 2000

 

 

Spécialiste du VTT Cross-Country Olympique, Mathis Azzaro fait partie des espoirs français dans sa discipline.  Cependant, rien ne le prédestinait à faire du vélo. Présentation du champion de France espoir 2 de 2020.

 

SON PARCOURS A VELO

"Quand j'étais jeune j'ai vite ressenti le besoin de faire du sport. J'ai donc commencé par faire de l'athlétisme, mais quand on est jeune, on ne peut pas se spécialiser, on doit faire toutes les épreuves. Moi je ne voulais faire que de la course. Après quelques années j'ai décidé d'arrêter et je ne me voyais pas ne pas faire de sport. J'ai emprunté le vélo de mon frère et j'ai commencé à me balader en forêt. Voyant que ça me plaisait, mes parents ont décidé de m'inscrire dans un club de VTT à quelques minutes de chez moi. L'entraineur a vite remarqué un potentiel chez moi et rapidement je me suis retrouvé à faire des courses au niveau régionale et nationale. Les résultats suivaient et j'ai eu l'opportunité de rejoindre l'équipe Absolut Absalon. Depuis, je bénéficie de conditions d'entrainement extraordinaires. Si il y'a 10 ans on m'avait dit que je serai champion de France, Je n'y aurais jamais cru".

 

SES ETUDES

"Après le lycée, je suis parti au CREPS d'Aix en Provence pour commencer une licence STAPS. Au bout de ma première année, j'ai postulé pour une prépa d'ingénieur dans le but de passer le concours de l'armée de l'air. Mon nom figurait parmi les 40 candidats retenus mais l'université n'était pas en mesure de me proposer une formation aménagée pour sportif de haut niveau. J'ai donc été contraint de laissé tomber et j'ai continué ma licence STAPS. Même si ce n'est pas encore une idée fixe, j'envisage comme reconversion de devenir entraineur de VTT."

 

LE PRIX ETIENNE-FABRE

"Cette bourse va me permettre de financer ma saison en m'achetant du nouveau matériel pour mes entraînements personnels. Je vais aussi pouvoir prendre mon indépendance, puisque je suis encore chez mes parents et j'aimerai pouvoir enfin vivre à mes dépens.

 

J'ai pour objectif de terminer cette saison avec un bon résultat aux championnats du monde et pourquoi pas repartir avec le maillot arc-en-ciel. Sinon mon objectif sur le long terme est de décrocher mon billet pour les jeux de Paris 2024

 

Propos recueillis en octobre 2020

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Copyright Chambéry Cyclisme Formation